000-99932

Cus D'Amato
(1908-1985)

 Constantine D'Amato avait rêvé devenir boxeur professionnel. C'est en tant qu'entraîneur et sous le diminutif de Cus que ce natif de New York obtiendra le titre suprême avec Floyd Patterson et José Torres. Il se forgera la réputation d'homme juste et intégre et révèlera au public un certain Mike Tyson.


 

Né en 1908, Cus D'Amato passe sa jeunesse dans le South Bronx, sans sa mère morte alors qu'il n'a que quatre ans. Avec ses cinq frères, il est élevé à la dure par un père livreur de charbon et connaît la rude loi de la rue où les bagarres répétées endurcissent son caractère. Agé 12 ans, il perd son oeil gauche à la suite d'un

affrontement contre un homme armé d'un crochet à viande. Mais il est aussi capable de laisser pour mort un rival dans une rue sombre. A 22 ans et après une courte carrière sur les rings, sa passion pour la boxe l'incite à ouvrir en 1939 le Gramercy Gym, près d'Union Square, qui devient très vite une salle réputée. Beaucoup de jeunes s'y croisent (parmi eux se trouvait Rocky Graziano, avant d'être récupéré par un autre entraîneur) et Cus D'Amato se montre très habile pour dénicher les futurs champions.

Floyd Patterson se révèle le plus talentueux d'entre eux. Avec D'Amato, il décroche la médaille d'or en moyens aux jeux Olympiques
d'Helsinki en 1952. C'est dans la catégorie des lourds, chez les professionnels, que le jeune new yorkais offre à son entraîneur son premier titre mondial. Il bat Archie Moore en novembre 1956 pour succéder au palmarès à Rocky Marciano qui a laissé le titre vacant. Son second champion du monde est José Torres. Le Porto-Ricain est couronné chez les mi-lourds en mars 1965 après son succès devant Willie Pastrano.
Au terme des carrières de Patterson et Torres, D'Amato travaille dans une obscurité relative pendant quelques années, avant de revenir sur le devant de la scène en proposant au géant basketteur Wilt Chamberlain de devenir son entraîneur pour le combat qui pourrait l'opposer en 1971 (le combat n'a jamais eu lieu) à Muhammad Ali.

Cus D'Amato se prépare alors à couler des jours heureux dans sa nouvelle résidence de quatoze pièces sur les berges de l'Hudson à Catskill. Lorsque Bobby Stewart, un vainqueur des "Golden Gloves" devenu éducateur à Tryon, lui présente un pensionnaire de la maison de correction. Le môme à 13 ans, il pèse déjà 85 kg et veut devenir champion du monde des lourds: c'est Mike Tyson. D'Amato décelle immédiatement les qualités du gamin qu'il décide d'héberger avant de devenir son tuteur. L'entraîneur avait fait de Patterson le plus jeune champion du monde des lourds de l'histoire (21 ans, 10 mois et 22 jours). Il ne verra pas Tyson battre ce record de précocité (20 ans, 4 mois et 22 jours), le 22 novembre 1986, lorsqu'il envoie Trevor Berbick au tapis. Un an plus tôt, Cus D'Amato s'était éteint le 4 novembre 1985 d'une pneumonie à l'âge de 77 ans.
Thierry Raynal
Thierry Raynal