Boxeur professionnel entre 1978 et 1986 (après 115 combats amateurs), il met un terme prématurément à sa carrière à 26 ans sur un palmarès de 39 victoires contre 13 défaites puis rejoint son entraîneur de toujours Eddie Futch pour l’assister. Il acquiert la notoriété auprès du grand public en permettant à Manny Pacquiao de remporter de multiples titres de champion du monde. Roach est également l'entraîneur de Virgil Hill, d'Amir Khan, de Julio Cesar Chavez Jr, de Jose Benavidez, de Miguel Cotto et deLucian Bute.Aujourd'hui il est atteint de la maladie de Parkinson, maladie dont il pense qu'elle résulte d'un arrêt tardif de sa carrière de boxeur.

Freddie Roach et son boxer, Manny Pacquiao. (Marie Baronnet/L'Equipe)

 

Freddie Roach, l'entraîneur de Manny Pacquiao, affirme que Floyd Mayweather aurait été meilleur s'il l'avait entraîné. «J'aurais aimé, oui. Il fait tellement d'erreurs sur le ring. Il est doué, mais il fait trop d'erreurs. Il a une bonne rotation, mais il ne contre pas. Il ne profite pas de ses mouvements du bassin pour contrer. Ça, c'est Eddie Futch qui me l'avait appris. Mais je n'étais pas assez doué pour le mettre en oeuvre. Le gamin a le talent, mais ce n'est pas un finisseur. Il aurait été un bien meilleur combattant entre mes mains. Ce qu'il fait le mieux, c'est la feinte. C'est le meilleur feinteur du monde», a-t-il confié auTelegraph.

« Comment Roach pourrait s'occuper de Bute ? » - Russ Anber

Freddie Roach, à New York, en juin 2014./(AP Photo/Frank Franklin II
« Comment Roach pourrait s'occuper de Bute ? » - Russ Anber

(98,5 FM Sports) - L'entraîneur et ancien boxeur américain Freddie Roach pourrait devenir le prochain entraîneur du Roumain d'adoption montréalaise Lucian Bute pour un retour dans le ring, le 6 décembre. L'analyste de boxe professionnel Russ Anber dit éprouver quelques réserves quant à la disponibilité de Roach dans une éventuelle association avec Bute.

Grand responsable de la « seconde carrière » du Portoricain Miguel Cotto (39-4, 32 K.-O.), Freddie Roach s'occupe aussi du boxeur de renommée internationale Manny Pacquiao. Il a également été l’entraîneur de Julio Cesar Chavez Jr tout comme de Georges St-Pierre, qui évoluait jusqu’à récemment dans la Ultimate Fighting Championship (UFC).

« Roach a plus de 30 ans d’expérience dans le milieu, a raconté Anber en entrevue à l'émmission Les Amateurs de Sports, vendredi. Après sa carrière comme boxeur professionnel, il a commencé à travailler comme assistant avec Eddie Futch [il deviendra son mentor dès 1986], l’un des plus grands entraîneurs de l’histoire de la boxe. Après le décès de Futch, les gens ont commencé à faire confiance à Roach. »

« Son association avec Manny Pacquiao l’a vraiment sorti de l’ombre, si on veut. Et il a joué un grand rôle dans la transformation de Pacquiao, qui est devenu le meilleur boxeur de la planète avec Mayweather (Floyd). »

Rappelons que Lucian Bute est inactif depuis sa défaite face à Jean Pascal, le 18 janvier.

Depuis ce revers, Bute a quitté son entraineur Stéphane Larouche. Il est toujours à la recherche d’une personne pour le remplacer. C’est dans cette optique qu’il a notamment rencontré Pedro Diaz en Floride et récemment visité le gymnase du légendaire entraineur Freddie Roach, à Los Angeles.

« Une chose me dérange [dans une éventuelle association entre Roach et Bute], a souligné Russ Anber. Roach est beaucoup occupé avec Pacquiao (en préparation d’un combat à Macao, en Chine, le 22 novembre), qui va boxer durant la période de préparation du combat de Bute, si on est toujours fixé sur la date du 6 décembre. Comment Roach va trouver le temps de s’occuper de Bute ? Le boxeur sera-t-il plutôt mis avec les assistants de Roach ? C’est une question très importante. »

Pour l’instant, personne dans l’entourage de Lucian Bute n’a confirmé le mariage entre le boxeur montréalais et l’entraîneur américain. Notons toutefois que certains médias québécois ont soutenu cette hypothèse au cours des derniers jours.

Qu’à cela ne tienne, Russ Anber croit que Bute est en mesure d’offrir d’autres bons combats d’ici la fin de sa carrière.

« Selon moi, il devrait être capable de revenir. Mais, pour en être convaincu, il faudrait que je sois avec lui dans le gymnase. »