Tract_begles_2560_

999_020

DEMOCRATIE LIBRE POUR BÈGLES ET LA
METROPOLE

 

Les décisions doivent être prises EN
COMMUN

 

Brève description :

Le projet Démocratie Libre
vise à proposer un système alternatif au système actuel. La démocratie
libre a pour objectif la mise en place d’outils donnant aux acteurs de la so
ciété civile les moyens simples et directs d’action, donnant le pouvoir de
décision aux citoyens (Bèglaises et Bèglais)

DU SECTARISME A L’ABUS DE CONFIANCE

Des listes participantes aux élec
tions municipales de Bègles dissi
mulent leurs vraies empreintes
politiques. Sans doute s’agit-il de
masquer leurs choix idéologiques
et leurs échecs qui en découlent.
Elles véhiculent l’idéologie de
messieurs Macron, Fillon, Hol
lande, de Rugy, Sarkozy, embar
qués dans mêmes croyances,
mêmes remèdes que tout le monde
connaît : réduire les droits de cha
cun d’entre nous, repoussant le
départ de l’âge de la retraite et
l’écologie punitive.


A-PROPOS


L’opportunité élective fait qu’ils
diront être près de vos préoccupa
tions et défenseurs de l’environne
ment, cependant ils auront démon
tré par leurs décisions gestion
naires l’opposé, pire, ils auront
contourné la loi qui protège l’éco
nomie et l’environnement. Les
conséquences, c’est plus de pollu
tion atmosphérique et sonore,
même les insoumis de Bègles se
sont abstenus avec leur député
d’agir à l’encontre de ces déci
sions.


INSTRUCTION PÉNALE
EN COURS


Aujourd’hui, une instruction pé-
nale est ouverte pour abus d’auto
rité, délit prévu et réprimé par le
Code pénal. Action prise à l’initia
tive du Gant et la Plume à l’en
contre de messieurs Alain Juppé,
le préfet Lalleman, Rossignol
Puech Clément, Puyobrau Jean
Jacques pour avoir par collusion
contribué à l’augmentation de la
pollution par violation de la régle
mentation de la voirie routière
mettant en danger la vie d’autrui.
Ils sont tous fautifs de droite et de
gauche, les écologistes, et les «
insoumis de Bègles ».


L’OFFRE DE SOINS
RÉDUITE


Les élus métropolitains ont voté le
27 septembre 2019 pour le déman
tèlement de l’hôpital Robert Pic
qué, si le groupe communiste a
voté contre, le maire de Bègles
tête de liste de la coalition : com
muniste, socialiste et écologiste a
validé avec la majorité le déman
tèlement de l’hôpital Robert Pic
qué et par ricochet la suppression
de 25 % de lits. Comment com
prendre une telle schizophrénie si
ce n’est que par une pure opportu
nité politicienne à l’encontre de
l’intérêt général. Là encore, nous
voyons dans ce choix la preuve
de l’absence de l’utile et de
loyauté envers la population.


CONNAISSANCE


Nous ne pouvons sous-estimer ce
constat, l’ignorer serait de la fai
blesse, de ne pas le dénoncer serait
de la lâcheté, aujourd’hui le
peuple de Bègles et de la métro
pole sont averti et peuvent choisir
leurs conseillers municipaux en
tout connaissance de cause. Soyez
certains dès qu’ils seront aux
manettes pour les six années à
venir, ils généraliseront le sta
tionnement payant dans tout
Bègles, les taxes pousseront
comme des champignons avec la
répression urbaine. La clientèle du
centre-ville sera alors accueillie
par les grandes surfaces disposant
de parking gratuit. Les grandes
surfaces avec les caisses automa
tiques pousseront aussi et se ver
ront accorder des permis d’exten
sion par le maire et le commerce
de proximité disparaîtra.


CAPITALISME
LA
FAUSSE ECOLOGIE


Leur politique écologique consiste
à vous infantilisé en vous déférant
pour mieux accepter l’écologie
punitive à base de taxes détour
nées de son objet car rien à voir
avec l’écologie. En effet, il s’agit
de compenser le manque de dota
tions de l’État aux collectivités.


LE DANGER


L’urbanisation extensive et la con
centration des populations de la
métropole sont responsables de la
désertification de la ruralité, de la
ruine d’un grand nombre d’agri
culteurs, elle a pour conséquence
la disparition d’une agriculture
saine respectant l’environnement,
au point de mettre en péril l’auto
nomie alimentaire tant sur le point
de vue quantitatif que qualitatif. Il
résulte de cet urbanisme immobi
lier extensif une spéculation effré-
née. A l’inverse il n’est plus pos
sible pour un travailleur d’accéder
à la propriété et de pouvoir se lo
ger dans la métropole. Il doit aller
vivre en milieu rural, victime de la
hausse des prix des carburants et
privé d’infrastructure et d’emplois
de proximité. Où est l’écologie ?
L’équité sociale ? 20 000 habitants
de plus chaque année dans la mé-
tropole.

.
AUTRE CONCEPTION
AUTRE VOIE
La démocratie libre désapprouve
ce concept de gestion collective
qui fait consensus entre les parties
à la manette de la métropole. Nous
refusons le modèle économique et
social d’une société d’arrivistes
dépourvus de valeur. Parce que
nous savons qu’une telle société
conduit inexorablement à la précarité et à la destruction de l’humanité. Dans la mesure où la démocratie libre obtiendrait la majorité
elle aura le soin d’engager l’action
pour y remédier. Nombreuses
pistes seront alors ouvertes pour
atteindre cet objectif.


DIGNITÉ
En effet, nous plaidons pour que
les citoyens disposent du pouvoir
de décision. Si vous nous choisissez, nous mettrons en œuvre ce
progrès démocratique fondamental
qu’est l’intelligence humaine, la
sagesse, que l’homme libre attend
depuis la nuit des temps. Nous
avons l’ambition que Bègles devienne le fer de lance de la démocratie et du progrès social, une
ville dans laquelle il fait bon vivre.


DROITURE ET SERMENT
• Tout faire pour vivre le plus
longtemps dans les meilleures
conditions, conserver et développer l’hôpital Robert Picqué, lutter
contre l’incivilité, lutter contre la
délinquance par l’encadrement
sportif, par la culture, par l’éducation dans le but de la réinsertion,
en donnant un sens à leur vie, reconvertir la police municipale à
l’action utile venant en aide aux
familles et à la population, pas de
stationnement payant, construction
de parking.
• Lutter contre la malbouffe et la
vie chère, moins de béton, plus de
nature, plus d’espace, préserver
l’environnement, améliorer les
routes et trottoirs en mauvais état,
construire des pistes piétonnes et
cyclables sécurisées, ne pas accorder de permis de construire
aux immeubles de grande hauteur, favoriser la construction de
maisons avec jardin et garage,
aider les propriétaires d’échoppes
à l’aménagement de garage, ne
pas accorder de permis de construire aux grandes surfaces, taxer
les grandes surfaces sans caissière,
lutter contre la misère.
• Agir pour l’emploi, défendre le
service public, lutter contre la pollution et les nuisances sonores,
que soit indemnisé les riverains de
la ligne tram sur la perte de la valeur vénale de leurs biens, la gratuité des transports en commun,
défendre les habitants, commer-
çants, artisans, poètes, artistes,
musiciens et sportifs.
• Nous mettrons en place une zone
verte entre les zones d’activités
économiques et les habitations,
pas d’antennes relais 5G, développer les petites lignes SNCF pour
désenclaver les territoires, s’opposer à la désertification de nos campagnes, à la surpopulation de la
métropole, développer le fret
SNCF, etc. tous ces sujets concernent les Bèglaises et Béglais et
tous les habitants métropolitains et
même nos paysans.


DÉMOCRATIE
Pour prendre toutes ces mesures il
sera créé une assemblée intergéné-
rationnelle qui proposera et validera les décisions à prendre sur la
gestion de la ville, le budget, l'urbanisation, bref sur tout ce qui
concerne la ville et la métropole.
Le conseil municipal sera chargé
d’exécuter les décisions de
l’assemblée intergénérationnelle
qui fera loi.


AU SERVICE DES AUTRES
Pour agir, nous avons choisi la
voie de la pensée et de la liberté
plus rigoureuse. La liberté n’a ni
maître à servir ni donneur d’ordre
à respecter, ni dôme politique et
religieux. Nous refusons d'être mis
en pépinière en vue d'expérimentations politiciennes sectaires
lesquelles ont prêté allégeance à
l’ordre financier mondial. Nous
avons saisi la raison de terrain par
l’engagement associatif dans lequel notre pensée peut prospérer et
être utile à l’éveil des consciences
et de l’indépendance de l’esprit.
Toutes les bonnes volontés sont
les bienvenues. Le Gant et la
Plume porte au quotidien les valeurs humanistes qui sont les
nôtres depuis que le bien reste le
repère. Nous avons choisi de dé-
poser une liste sous la bannière
"démocratie libre" afin de servir
les intérêts de nos semblables, de
plaider leur cause et agir avec humilité pour défendre les habitants
de Bègles et de la métropole en
donnant le pouvoir de décision à
ceux qui veulent s’engager dans
l’action publique. Parce qu’on vit
de ce que l'on obtient, mais on
construit sa vie sur ce que l'on
donne


PAS DE GAIN
Démocratie libre doit déposer une
liste convaincue que la vertu est la
réponse, notre liste sera conduite
par le président du Gant et la
Plume Monsieur Jean-Claude Bossuet né à Bègles syndicaliste dé-
fenseur prud’homal auteur de plusieurs ouvrages. Il fera don de son
indemnité de maire aux associations venant à la défense et en aide
aux exclus accidentés de la vie.


LA GARANTIE
D’ÊTRE DÉFENDU
La démocratie libre sera le pilote de l’avion et les Bèglais traceront la destination au pilote
voilà notre conception de la libre
démocratie. La démocratie libre
n’ira pas prendre ses ordres auprès
de la métropole et euratlantique.
Nous pouvons ensemble prendre
le chemin du progrès, de la justice,
de la liberté, nul ne doit être lésé
et vivre dans la pauvreté, qui doit
être éradiqué.
Imprimé par nos soins, contact et
adhésion: Le gant et la plume, 32
rue Jean Pauly 33130 Bègles
tel : 0667696451