24 mai 2016

trois livres sur fond de boxe

  Le livre que je viens de terminer a du vécu. Il a été lu et relu, aimé et délaissé, passé et repassé de mains en mains avant de regagner son bercail. Fin de circuit. Retour à sa propriétaire, une passionnée de lecture qui aime partager. La lecture c’est comme pour le covoiturage, on profite du bien de la communauté. Un pour tous, tous pour un. Ce n’est pas un livre de Dumas mais de Dicker, un auteur helvète qui a explosé les ventes avec sa vérité sur l’affaire Harry Quebert que j’ai lu dans la continuité. Privilège du... [Lire la suite]
Posté par guy busquets à 05:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 mars 2016

la chronique de Guy Busquets

Décès d’Umberto ECO. L’information m’est tombée dessus ce matin au saut du lit. Un saut du lit doublement douloureux. Mes lombaires m’ont lâché et j’ai failli me planter comme un nouveau-né où un vieux pépé (au choix du lecteur).  Je me suis rattrapé. Un rattrapage d’information où l’on ne parle que du livre de la rose et du pendule de Foucault. Deux beaux livres que j’ai aimés. Il y en a d’autres, et notamment « le cimetière de Prague » dont je comprends la réticence de certains à en parler. Ce n’est pas un livre... [Lire la suite]
Posté par guy busquets à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 janvier 2016

la chronique de Guy Busquets

  A la lecture du livre de Scott Smith, on ne peut s’empêcher de faire une comparaison avec Stephen King, le maître incontesté du suspense horrifique. Encore faut-il être un lecteur du genre. Comparer, c’est avoir le recul pour le faire. Un recul de plusieurs décennies où j’ai lu de tout. Tous les styles. Mais surtout du triller et du polar noir. Je ne suis pas un inconditionnel aveugle du King. Il y a de tout dans ses livres. Il faut trier en fonction de ses goûts propres. Et dans ce tri sélectif, j’ai dégoté des pépites... [Lire la suite]
09 septembre 2015

la chronique de Guy Busquets

   LA DEMEURE ETERNELLE   Dans une note de l’éditeur en avant-propos du livre de William Gay «LA DEMEURE ETERNELLE» l’auteur s’exprime  sur l’absence de tirets et de guillemets dans  les dialogues. « J’ai lu ce livre [La Nuit du chasseur, de Davis Grubb] quand j’étais adolescent. C’était la première fois que je voyais un livre sans guillemets. Cela me plait ; j’ai l’impression que lorsqu’on sépare les dialogues de la narration, qu’on les enferme dans des guillemets, ils sont moins intégrés... [Lire la suite]
Posté par guy busquets à 05:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,